Etre acteur de la ville et de l'espace

Adhérer

Nos adhérents nous apportent chaque année leur soutien capital et participent à la vie de l’association. Grâce à ce partenariat privilégié, le CAUE peut développer des actions qualitatives, transversales, durables et totalement impartiales.
Merci !

En adhérant,

– Je peux prendre part aux décisions et orientations de la vie de l’association en étant membre de son Assemblée Générale.
– Je m’associe à la démarche culturelle du CAUE en faveur de la qualité de l’architecture, de l’urbanisme, des paysages urbains ou naturels, et de l’environnement.
– Je le soutiens dans cette mission de service public décrite dans la Loi du 3 janvier 1977.
– Je manifeste mon attachement à la qualité du cadre de vie et à l’aménagement durable du territoire.
– Je peux solliciter l’accompagnement spécifique/personnalisé de l’équipe pluridisciplinaire du CAUE pour être aidé dans toute démarche de qualité en amont des projets de construction, d’aménagement urbain ou paysager, dans le cadre d’une convention d’objectifs, toujours hors maîtrise d’œuvre.
– Je peux emprunter les expositions du CAUE.
– J’ai accès au service de recherche d’informations, aux dossiers thématiques et au fonds documentaire du CAUE.

Adhérer au CAUE
c’est se savoir acteur de la ville et de l’espace…

…C’est avoir conscience de l’intérêt public de l’architecture, de l’urbanisme, du patrimoine et des paysages ; c’est participer au débat sur le cadre de vie et aider au développement de l’esprit de participation des habitants ; c’est concevoir des solidarités entre les collectivités et la complémentarité entre la ville et la campagne ; c’est manifester l’ambition d’un avenir réconciliant environnement et développement durable.

Barème

Notre barème permet :
– de mettre en valeur la possibilité pour les EPCI de solliciter le CAUE ;
– d’affirmer l’équité et la simplicité de l’adhésion en adoptant un barème unique ;
– d’inciter toutes les collectivités à adhérer en abaissant globalement le tarif par habitant ;
– de souligner que les EPCI peuvent se substituer aux Communes pour l’adhésion.

♦ Les statuts des 93 CAUE, approuvés par Décret, en font des organismes autonomes à but non lucratif : ce sont des associations qui agissent dans le seul intérêt général, à l’échelle départementale.
♦ Les permis de construire et d’aménager modifient notre cadre de vie. A ce titre, ils déclenchent une taxe finançant la sensibilisation à la qualité qu’effectuent les CAUE. Ce système contributif garantit l’indépendance et l’impartialité du CAUE à ceux qui ont recours à ses conseils. Il les rend accessibles aux collectivités de toute dimension, à tous les particuliers, et au jeune public : il fait du CAUE un instrument de solidarité territoriale. Pour accroître son ancrage dans la vie du territoire, ces ressources sont complétées par les cotisations des adhérents, les contributions de partenaires privés et la vente de nos publications.
♦ Au sein de leur réseau régional et national, dans un contexte de « court termisme » et de contrainte financière, les CAUE jouent ainsi un rôle irremplaçable : ils proposent des conseils désintéressés et inscrits dans la durée.

Mots-clés : CAUE de la Sarthe